Mon matériel et espace café

Cela fait maintenant plusieurs années que je me prépare régulièrement des cafés (et plus particulièrement des espressos). Bien qu’étant fidèle à ma La Pavoni, j’ai fini par acheter et même remplacer de nombreux accessoires qui me permettent de parfaire son utilisation.

Ainsi, naquis mon espace café qui fait ma fierté de barista amateur.

En visionnant la vidéo ci-dessus, vous remarquerez que l‘on peut classer mes accessoires dans deux catégories :

  • les accessoires que je qualifierai d’indispensables
  • et les accessoires que je qualifierai de dispensable

Je vais donc diviser l’article en ces deux catégories.

Les accessoires indispensables pour faire un espresso

Une balance à café

Lorsque je fais du café, je commence toujours par peser mes grains de café. Afin d’effectuer cette pesée, je me suis acheté une petite balance : la « Timemore black mirror nano« . Par rapport à mon ancienne balance, cette dernière présente plusieurs avantages:

Balance à café « TIMEMORE Coffee Scale with Time Black Mirror Nano« 
  • Elle est petite (10 cm de côté)
  • Est équipée d’un double interrupteur (l’un étant tactile et l’autre permettant d’éteindre totalement la balance et ainsi préserver son autonomie)
  • Se charge par USB-C
  • Dispose d’un mode « expresso » permettant de :
    • Faire une « auto tare » (c’est à dire qu’elle tare automatiquement le poids d’une tasse à café dès que je la pose dessus)
    • Démarrer automatiquement le chronomètre dès lors que les premières gouttes de café tombent dans la tasse. Lorsque la balance ne détecte plus de variation de poids (donc de café qui coule) elle stop le chronomètre et le laisse le temps et le poids affiché pendant quelques secondes.
  • Dispose d’un mode « pour-over » permettant de démarrer automatiquement le chronomètre lorsque le café coule ainsi que son poids final.
  • Enfin, dispose d’un mode « balance » standard avec le timer qui s’allume en touchant le bouton tactile prévu à cet effet.

Je sais, cela fait une longue présentation pour balance. Mais je dois vous avouer que je l’aime bien (elle est très complète) et je trouve qu’elle s’associe bien à mon espace café.

Mon moulin à café électrique Niche Zero

Mon moulin à café électrique

Qu’il soit manuel ou électrique, un bon moulin à café est indispensable pour un amateur de café. Pendant très longtemps, j’ai été utilisateur assidu de moulin à main. Ils sont très précis, très fiables, avec une rétention pratiquement nulle (pour ne pas dire totalement nulle). Mais, moudre à la main son café est à la longue … fastidieux. Je ne le cache pas, il arrivait que certains matins, je ne trouvais pas le courage de moudre mon café à la main.

Mon moulin à café Niche Zero blanc.

Alors, après de longues réflexions, j’ai fini par investir dans un moulin électrique à meules coniques (j’ai déjà testé des moulins à meule plate mais pas SSP et j’ai une préférence pour les meules coniques).

Ainsi, après avoir comparé plusieurs produits, j’ai sélectionné le moulin à café Niche Zero. Que dire du Niche Zero ? Et bien, il répond totalement à mon utilisation. Il est plutôt petit, a une faible rétention (qui n’est pas nulle mais proche de zéro), peu bruyant… Un quasi sans fautes. « Quasi » car … il y a tout de même quelques petits détails qui seraient à revoir sur ce moulin.

Je reviendrai sur une présentation complète de ce moulin dans un article dédié qui paraitra dans quelques semaines.

Des accessoires pour répartir la mouture

Tel que je l’ai plusieurs fois mentionné dans mes articles, correctement répartir le café avant de le tasser est indispensable pour bien réussir ses espressos. Si on ne le fait pas, certains secteurs de la galette de café seront plus ou moins fortement tassé engendrant un passage non homogène de l’eau au travers de la galette. Pourquoi ? car l’eau va chercher à traverser la galette de café par le chemin le plus facile. Ceci peut engendrer une mauvaise extraction du café. L’image ci-dessous explique bien ce phénomène.

Phénomène pouvant se produire lorsque l’on tasse mal le café.

Pas la peine de se ruiner pour arriver à ses fins : il existe plusieurs possibilités pour arriver à un bon résultat.

Celle qui est probablement la plus rependue (et la moins couteuse) est le système WDT (pour « Weiss Distribution Technique« ). C’est simple, si vous n’en avez pas / que vous ne souhaitez pas en acheter un, vous pouvez vous le fabriquer à l’aide d’un bouchon de bouteille et des fils de fer très fin. J’insiste sur le côté « fin » des fils car à l’utilisation il est plus agréable d’utiliser un outil WDT disposant de fils souples. On trouve des fils fin pour pas grand-chose comme par exemple des fils déboucheurs de buse d’imprimante 3D, une corde de guitare…

Outil WDT en aluminium

Dans mon cas, je l’ai acheté sur Aliexpress. Bien qu’un peu cher, j’aime bien son design. Il est disponible en gris ou en noir.

Si vous n’aimez pas, cet accessoire existe également en bois et en plastique. Une marque plutôt réputée dans le milieu du monde du café est Normcore. Ils ont eux aussi commercialisé un accessoire WDT qui est bien car il dispose de fils de fer fin et donc souples.

L’autre système que j’utilise est un répartiteur de mouture qu’on pourrait définir de « classique » (car, depuis, d’autres « types » de répartiteurs sont apparues sur le marché et ne sont pas forcément efficaces).

Répartiteur « classique » pour le café

Qu’ils aient trois ou quatre vagues (pour répartir la mouture), vous ne verrez pas la différence à l’utilisation. L’important lors du choix de cet accessoire étant:

  • son diamètre (il doit correspondre à votre porte filtre)
  • son poids (il faut idéalement qu’il pèse au moins 500 g de façon à appuyer sur la mouture)
  • sa profondeur (certains filtres sont très profond et je vous recommande de vérifier ce paramètre avant l’achat)

Personnellement, j’ai choisi ce modèle car, ce dernier s’accord bien avec les autres accessoires de mon espace café. Etant satisfait du résultat en tasse obtenu avec ce type d’accessoire, je peux que vous recommander d’en prendre un car je le définirai d’indispensable.

Anecdotiquement, d’autres accessoires permettant de répartir la mouture de café sont apparu ces derniers mois. Certains, sont efficace, d’autres, le sont moins. Par curiosité (et aussi pour pouvoir faire la comparaison pour mon blogue), je me suis acheté un système de répartition de café à aiguille.

Dans l’ensemble j’en suis satisfais : il est agréable à utiliser et donne toujours le même résultat. L’important lors de l’usage d’un tamper étant d’être régulier : appliquer la même force et tasser droit.

Répartiteur à aiguilles pour le café

Selon moi, il n’y a pas réellement de systèmes plus efficaces les un par rapports aux autres. Lorsque les compare le résultats en tasse après avoir réparti le café avec un outil WDT / répartiteur « classique » ou à aiguille, je ne révèle pas de différence.

Cependant en cas de choix pour un répartiteur à café à aiguille, je vous recommande de faire attention au modèle que vous choisirez. Certains membres de mon Discord ont fait l’acquisition d’un modèle « bas de gamme » visiblement mal conçu car à l’utilisation, je cite, « il met du café partout« . Dans le cas de ce type de répartiteur, je vous recommande de privilégier, des marques réputées dans le monde du café.

La gamme de répartiteurs un peu « nouvelle » sur le marché sont souvent vendu très cher (pour ce que c’est) et semblent (je ne les ai pas testé mais me fie à mon expérience et les vidéos que j’ai pu voir) moins agréable à utiliser.

Un tamper Normcore V4

Pour remplacer mon tamper « La Pavoni », je me suis acheté un tamper normcore V4 « dynamométrique » qui est équipé d’un guide. Remarquez les guillemets car … il n’est pas à proprement dit « dynamométrique ». Nous pouvons régler la force du tamper appliquée sur la mouture à l’aide de ressorts interchangeable. Ce tamper permet de toujours tasser droit (à l’aide du guide) et d’appliquer toujours la même force sur le café.

Dans cette vidéo je démonte le tamper Normcore V4 pour remplacer le ressort. Cette vidéo peut peut-être aider à mieux comprendre le fonctionnement de celui-ci.

Dans l’ensemble j’en suis satisfais : il est agréable à utiliser et donne toujours le même résultat. L’important lors de l’usage d’un tamper étant d’être régulier : appliquer la même force et tasser droit.

Tamper Normcore V4 avec son capuchon

Des « puck screen »

Les puck screen ont tendance à beaucoup se démocratiser parmi les amateurs d’espresso. Cet accessoire n’aura pas d’effet perceptible sur le gout du café mais présente tout de même quelques avantage.

  • Le principal étant que le puck screen fait l’intermédiaire entre la douchette le la galette de café est que … la douchette sera toujours propre après chaque café.
  • Le second avantage est que les galettes de marc de café seront plus sèches que sans le puck screen.

Dans mon cas, j’ai carrément démonté la douchette de ma machine pour n’utiliser que des « puck screen ». Ceci facilite grandement l’entretient de ma machine (j’ai un libre accès au piston pour le nettoyer).

Set de récipients doseurs que j’utilise

C’est un accessoire que j’ai du mal à classer entre « indispensable » et « dispensable ». Car oui, avant de l’avoir on se dit « c’est dispensable ». Mais finalement à l’utilisation, du fait des avantages pour l’entretient de ma machine, j’aurai tendance à le classer comme un élément « indispensable » parmi mes accessoires.

Cet ustensile est proposé par beaucoup de fabricants. Je vous recommande de privilégier les modèles 1,7mm d’épaisseur et 150 µm pour le maillage.

Les accessoires dispensables pour faire un espresso

Une station de tassage

Le choix de la station de tassage est selon moi dépendant du type de porte filtre que vous utilisez. Si comme moi, vous utilisez un porte filtre bottomless, peut être préférez-vous une surface plane pour y poser le porte filtre et tasser.

Ma station de tassage avec ses accessoires

Au début j’utilisais un tapis en caoutchouc que je place en bout de table. Mais depuis peu je l’ai remplacé par une planche prévu à cet effet. L’avantage de cette planche est qu’elle est légèrement surélevée par rapport au plan de travail, me permettant de travailler non pas en « bout de table » mais au milieu de cette dernière.

Remarquez quil existe énormément d’autres produits prévu à cet effet. Je suis loin de les avoir tous testé, je vous ai simplement parlé de celui que j’ai en ma possession.

Une Knock box tiroir

Mon espace café étant petit, je me suis rabattu sur une knock box tiroir. Il faut faire attention car certaines sont plutôt grande et j’ai pu voir sur internet que certains utilisateurs ne les vidaient pas régulièrement (laissant moisir le café).

N’étant pas un barista professionnel, je n’ai pas besoin d’une contenance trop grosse. Alors j’ai choisi une petite knox box tiroir. A l’utilisation, elle n’est pas meilleur qu’une knock box classique mais elle fait entièrement le travail et je trouve qu’elle s’associe bien dans mon coin café.

A l’achat, ma crainte était que le tiroir se déforme au fur et à mesure de mes extractions (je dois appuyer plusieurs kg sur le levier de ma La Pavoni). Aucune déformation, c’est du solide. Cette knock box est suffisamment solide pour accueillir une machine / un moulin d’au moins 20 kg sur son dos.

Après avoir effectué mon acquisition, j’ai pu découvrir sur le net qu’il y en avait certaines qui sont encore plus étroite que la mienne. Idéales donc pour y placer un petit moulin à café comme le niche zero que je possède.

Des récipients doseurs

Devant peser la quantité nécessaire à chacun de mes cafés, j’ai fini par m’acheter un set de petits récipients doseurs. Ceci me permet d’avoir d’avance la dose de grains de café de déjà prête à être versée dans le moulin.

Si vous souhaitez acquérir des récipients en forme de tubes à essaie, je vous recommande faire attention à la sortie du tube. Tel que vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, les tubes que j’avais acheté ont une sorte de rebord, rétrécissant la sortie du tube et bloquant les grains.

Récipient doseur à éviter
Récipient doseur idéal

Fort de cette mauvaise expérience, j’ai renvoyé cette commande et j’ai choisi des pots plus adaptées. Mes nouveau réceptacles ne retiennent pas les grains de cafés et sont opaques (protégeant le café des rayons UV).

Set de récipients doseurs que j’utilise.

Lorsque comme moi, on dispose d’un moulin à café single dose (électrique ou manuel), disposer de tels récipients se révèle pratique. D’autant que le design du modèle que j’ai choisi s’accord bien avec les autres accessoires de mon espace café.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2022 Thomas Garcia

Par Thomas Garcia

Mon intérêt particulier pour le bon café m'est apparu au cours d'un long séjour en Amérique du nord. Ne trouvant pas le café américain bon, j'ai fini par m'acheter une machine à café qui de fil en aiguille à développé chez moi cette passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!